13.03.2013. Date exceptionnelle pour un anniversaire d’exception.

Il y a 50 ans jour pour jour, – le 13 mars 1963 -, naissait le Groupement genevois d’entreprises du bâtiment et du génie civil – GGE sous l’impulsion d’une trentaine d’entrepreneurs. Aujourd’hui, le GGE compte plus de 300 entreprises membres pour lesquelles il assure un service de qualité couvrant pratiquement tous les besoins administratifs des entreprises du bâtiment.

3, un chiffre phare, symbole de créativité et de longévité, caractéristiques propres qu’a su développer, durant un demi-siècle, le GGE, 3 lettres également.

Pour célébrer cet événement riche en souvenirs, le GGE a souhaité offrir à l’attention de tous ses membres une soirée festive au fil de l’eau à bord du bateau Henri-Dunant. C’est ainsi emmené par la vague lémanique et ses deux capitaines de navire, le Président Philippe Caillet et le Secrétaire Peter Rupf, que le GGE a vogué le temps d’une festivité sur les traces d’un passé empreint de nostalgie, d’un présent au cœur des réalités et d’un futur ambitieux et insubmersible.

19h15, heure indiquée dans le journal de bord, le bateau a levé l’ancre pour le Cap Lausanne, prenant dans sa flotte un équipage ravi et uni par les aspirations chères au GGE qui ont permis de tisser de belles connexions et attaches entre les différents corps de métiers du groupement.

Bateau Henri-Dunant

Tout l’équipage était réuni pour partager le verre de l’amitié : à la proue, les membres d’honneur, tels les Membres fondateurs du GGE, M. Roger Sicilia et M. Franchino, son Président, M. Philippe Caillet, le Conseiller d’Etat M. François Longchamp, le Maire de la ville de Genève, M. Rémy Pagani, le Secrétaire général de la FMB, M. Nicolas Rufener. A bâbord et tribord, tous les entrepreneurs exerçant leur activité dans les métiers du Gros Œuvre et Second Œuvre. Enfin, à la poupe, perché sur le mât, M. Hans-Peter Zweifel (pour les francophones, M. Jean-Pierre Chips), envoyé spécial du Département Fédéral des Travaux Mal Finis (DFTMF).

DSC_8779X

De gauche à droite : le Conseiller d’Etat François Longchamp, le Président du GGE Philippe Caillet,
un des membres fondateurs du GGE Antonio Franchino, le Maire de Genève Rémy Pagani.

DSC_8779Y1

A gauche, le Secrétaire du GGE, Peter Rupf.

Tour à tour, les invités de la table d’honneur ont rendu hommage au GGE, lui confessant qu’il avait bien su « mené sa barque » depuis 1963 malgré la tempête nommée « travail au noir », qui ne cesse toujours pas de faire ombrage à tout le secteur du bâtiment et du génie civil. Véritable fléau ancré dans le monde du bâtiment, le GGE a œuvré et œuvrera toujours activement dans la lutte contre le travail au noir, en faisant de ce combat son principal cheval de bataille.

Les discours du Président du GGE, M. Philippe Caillet, des Membres d’honneur et fondateurs du GGE, M. Antonio Franchino et M. Roger Sicilia, du Secrétaire Général de la FMB, M. Nicolas Rufener, du Maire de la ville de Genève, M. Rémy Pagani, et du Conseiller d’Etat, M. François Longchamp se sont ainsi succédés entre applaudissements et tintements de verre.

DSC_8720

2 membres fondateurs du GGE, Monsieur Antonio Franchino (à gauche) et Monsieur René Sicilia (à droite).

A cette occasion, le Président Philippe Caillet rappelait que le GGE, né en 1963, se battait pour les petites structures face aux clivages partisans des institutions et obtenir l’égalité de traitement. Aujourd’hui, le GGE continue à défendre ses valeurs sur le terrain, par une importante approche pédagogique auprès de ses affiliés, et s’évertue à insuffler à de plus larges horizons sa vision entrepreneuriale des métiers du bâtiment.

DSC_8779Y2

Le Président du GGE, Philippe Caillet

Le Conseiller d’Etat François Longchamp, par sa présence, a rendu hommage à tous les entrepreneurs des métiers du bâtiment. En tant que chargé du Département de l’Urbanisme, il a marqué la soirée du GGE par son discours et son implication efficace dans la défense du tissu des PME et des artisans de Genève, tout en soutenant un partenariat social fort.

DSC_8779-X1

Le Conseiller d’Etat François Longchamp

De même, notre Maire a également illuminé ce 50ème anniversaire par sa présence, lors duquel il a évoqué les défis importants auxquels la Ville de Genève devait faire face en matière de logement et de transports publics. Monsieur Rémy Pagani connaît bien le GGE, son père et son grand-père ayant été eux-mêmes membres de notre association, respectivement président et fondateur.

DSC_8779-X3

Le Maire de Genève Rémy Pagani

C’est sans oublier le discours oratoire d’un autre invité de marque, l’envoyé spécial Hans-Peter Zweifel du DFTMF, « Département Fédéral des Travaux Mal Finis », personnage cathodique créé et joué par l’excellent comédien Laurent Nicolet. A cette occasion, ce fameux envoyé très spécial a mis en avant, sous forme humoristique, les quelques situations pouvant se révéler complexes dans le cadre de l’exécution de travaux et de l’aménagement du territoire genevois :

« Dans les métiers du bâtiment, et surtout selon l’architecte, une année civile varie généralement entre 6 et 8 mois maximum ».

« Vu la rapidité à laquelle le canton de Vaud a réaménagé le quartier du Flon, nous allons déposer un référendum intitulé « Pour que Genève devienne vaudois ». Comme ça plus besoin d’attendre encore un demi-siècle pour la traversée de la rade ! ».

DSC_8779-X2

Le comédien Laurent Nicolet

Après plus de 3 heures de croisière, rythmées au son de la musique du groupe « Tubal Quintet », le bateau Henri-Dunant est revenu à quai, raccompagnant tous ses passagers à bon port près du Jardin Anglais.

Le groupe Tubal QUintet

Le Président et le Secrétaire du GGE espèrent que cette balade lacustre aura réjoui tous ses invités et leur donnent rendez-vous, dans 5 décennies, soit le 13 mars 2063 !

A Bientôt !

Laurence Francisoz